Vous êtes ici : Alexandre Henry» Des extensions naturelles pour toutes les chevelures » L’extension de cheveux selon Great Lenghts

L’extension de cheveux selon Great Lenghts

Great Lengths
La vie du cheveu

L'extension de cheveux selon Great Lengths

Great Lengths leader du marché de l’extension

L’extension de cheveu Great Lengths est née à Londres dans l’une des plus grandes capitales mondiales de la mode.

David Gold, le fondateur de Great-Lengths, s’était fixé pour but la création d’un système permettant d’allonger les cheveux et de donner du volume aux cheveux fins et délicats.

Great Lengths est devenu, en quelques années, leader mondial sur le marché de l’extension du fait notamment de la qualité et de l’origine des cheveux utilisés.

En effet, la qualité des cheveux associée à une technique de pointe permettent à Great-Lengths de proposer un produit réellement innovant et fiable… les meilleurs coiffeurs du monde l’utilisent !

Des possibilités insoupçonnées

Vous pouvez modifier le style de vos cheveux en un rien de temps : que ce soit court aujourd’hui ou bien long et séducteur demain, notre méthode de travail ainsi que la qualité des extensions de cheveux naturels Great Lengths vous offrent des possibilités insoupçonnées.

La marque Great-Lengths, ainsi que notre talent en sont les garants.

Vous trouverez tous les produits et brosses Great Lengths pour l’entretien de vos extensions de cheveux sur notre site de vente en ligne de produits de coiffure spécialisés.

L’histoire des cheveux selon Great-Lengths

Pour travailler avec les mèches d’extension, il est essentiel de respecter la nature et l’évolution du cheveu.

C’est d’ailleurs sur cette base qu’ont été établis les critères requis pour obtenir un résultat irréprochable.

La vie du cheveu

Voici les grandes lignes de la vie du cheveu :

  • Le cheveu naturel est enveloppé d’une pellicule protectrice aussi appelée cuticule.
    Celle-ci retient l’humidité et protège le cheveu des agressions extérieures, comme le vent, le soleil, les poussières polluantes, etc. Elle prévient également du dessèchement et lui permet de conserver éclat et vitalité.
    Dépourvu de cuticule, le cheveu devient terne, sec et cassant.
  • Sur les cheveux naturels, les écailles sont toutes orientées dans le même sens. C’est d’ailleurs grâce à cela que les cheveux sont faciles à peigner.
    Si ces mêmes écailles sont orientées dans des sens contraires, cela peut devenir catastrophique.
    C’est le même procédé que pour une fermeture éclair : les deux parties s’accrochent car elles sont dotées de pointes opposées les unes aux autres qui s’imbriquent entre elles.
    Et c’est précisément ce qu’il faut éviter avec une extension de cheveux. En effet, des mèches d’extensions posées dans un sens contraire aux écailles des cheveux naturels finiront immanquablement par s’emmêler.
    Le résultat n’est pas beau à voir !
  • Les cheveux mouillés peuvent s’allonger jusqu’à 10 %, c’est une de leurs caractéristiques.
    Les mèches d’extension dont la cuticule a été enlevée présentent quant à elles une capacité d’allongement bien plus élevée. Ainsi, le mélange des deux qualités de cheveux peut provoquer un enchevêtrement et déboucher sur un résultat pitoyable.
    Le cas s’aggrave lorsque la cuticule n’a pas été complètement éliminée (sur les cheveux de qualité inférieure) et que les écailles sont orientées dans le sens inverse de vos propres cheveux.
  • Le cheveu type européen a une section ovale et est relativement fin. Son épaisseur moyenne est de l’ordre de 0,06 à 0,09 mm.
    Pour être faciles à vivre, paraître naturels et agréables au toucher, les cheveux utilisés pour l’extension doivent présenter les mêmes caractéristiques.

Les différentes natures de cheveux

Il faut savoir qu’il existe différentes natures de cheveux qui ont chacunes leurs propres caractéristiques, et que toutes ne conviennent pas pour les mèches d’extension.

Des explications pour chaque type de cheveu :

le cheveu européenLe cheveu européen : idéal mais rare !

Souvent, lorsqu’il est question d’extension de cheveux, on vous parle de « cheveux européens naturels ».

Ne vous fiez pas à cette appellation ! Vérifiez qu’il s’agisse effectivement de cheveux naturels européens car de très faibles quantités sont disponibles sur le marché.

En effet :

  • peu de femmes européennes sont disposées à couper leurs magnifiques cheveux longs pour en faire des extensions de cheveux (encore faudrait-il qu’ils aient la teinte demandée et soient disponibles dans la quantité voulue).
  • les cheveux européens sont trop souvent traités avec des produits chimiques. Il faut savoir que les cheveux ayant subi un traitement chimique, comme une permanente, une coloration, etc., ne conviennent pas pour les mèches d’extension.
  • les cheveux blonds, qui pour des raisons génétiques sont très fins, ne sont pas du tout appropriés pour donner plus de volume à une chevelure.

 

Le cheveu africain

Le cheveu africain : convient mal pour une extension

Il donne un bel effet mais ne convient pas pour une extension de cheveux.

En effet, il est souvent trop court, trop noir et très frisé.

 

Le cheveu africain convient donc mal en terme d’extension.

 

Le cheveu chinois : convient mal pour une extension

Le cheveu chinois est souvent utilisé pour les extensions de cheveux mais cela ne veut pas dire qu’il est pour autant le plus approprié !

En effet, le cheveu chinois est sensiblement plus épais que le cheveu européen, d’un noir foncé et, à la différence du cheveu européen, il présente une section ronde.
Avant de pouvoir l’utiliser pour des extensions de cheveux, il doit être rendu plus fin. Pour cela il subit un traitement particulier :

  • On le plonge dans un bain acide qui détruit la quasi-totalité de la pellicule de protection ce qui rend le cheveu terne et cassant.
  • Pour lui redonner de l’éclat, on le revêt d’une couche de silicone.
  • Ainsi préparé, le cheveu brille merveilleusement. Mais cela ne dure pas car après quelques lavages, la couche de silicone se désintègre et le cheveu devient à nouveau terne et cassant.

Normalement, le cheveu chinois est uniquement utilisé pour la confection de perruques et toupets. Ces derniers étant généralement lavés au shampoing sec, la couche de silicone est préservée et le cheveu reste brillant.

Mais lorsqu’il s’agit d’extension de cheveux, le cheveu chinois n’est certainement pas l’idéal pour les femmes européennes !

 

Le cheveu hindou : idéal pour les extensions…s’il est collecté correctement !

Le cheveu hindouLes Européens et les Hindous ayant la même origine génétique, leurs cheveux présentent la même structure de base. Cet élément est essentiel !

De plus, le cheveu hindou est d’une rare qualité car les femmes n’appliquent, pour ainsi dire, aucun produit chimique sur leurs cheveux.

On pourrait donc en déduire que le cheveu hindou est idéal pour les extensions de cheveux… mais cela n’est pas toujours vrai car beaucoup d’autres éléments entrent en compte !

En effet, des centaines de femmes hindoues proposent, pour les extensions, leurs cheveux tombés lors du brossage. Elles recueillent ainsi pêle-mêle des cheveux foncés, gris, de différentes longueurs et épaisseurs.

La cuticule étant orientée dans des sens différents, les cheveux doivent subir un traitement très agressif à l’acide. Ce traitement a pour but d’ôter la pellicule de protection, ce qui évite l’enchevêtrement des cheveux. Mais, sur certains cheveux trop gras ou sales, il est impossible d’enlever toute la cuticule.

Ensuite, pour redonner vigueur et éclat à ces cheveux abîmés par ce traitement, on les plonge dans un bain de silicone. La cuticule n’ayant pas été éliminée lors du bain d’acide est vitrifiée ce qui alourdit le cheveu et en augmente le prix (car il est vendu au poids).

cheveux hindou mal collectésCes cheveux très bon marché, d’une qualité inférieure, conviennent pour la confection de perruques et toupets car ils ne sont pas intégrés à votre chevelure et sont généralement lavés avec un shampoing sec. Mais ils ne conviennent pas pour la pose d’extensions !

En effet, bien qu’au début le résultat soit magnifique et que les cheveux se laissent brosser facilement… les problèmes arrivent après quelques shampoings : la couche de silicone commence à disparaître, les cheveux n’ont plus de protection, deviennent ternes, sans éclat, et s’emmêlent petit à petit à vos propres cheveux.

Et à chaque lavage, la situation s’aggrave.

La collecte du cheveu est capitale

Le cheveu hindou est effectivement d’une qualité irréprochable mais la manière de le collecter est capitale !

La tradition hindoue veut que les femmes coupent leurs cheveux noués en tresses lors de leur mariage, pour symboliser le début d’une nouvelle étape de leur vie, ou bien lorsqu’elles vont au temple et se présentent devant une divinité avec une prière spéciale ou pour une action de grâces.

Recueillis ainsi, ces cheveux réunissent les meilleures conditions pour une extension de cheveux réussie et de ce fait… conviennent parfaitement :

  • La cuticule de ces cheveux est absolument saine et intacte (les femmes hindoues utilisent rarement des produits chimiques pour traiter leurs cheveux).
  • Les cheveux sont tous orientés dans le même car ils sont tressés avant la coupe.
  • Les cheveux sont triés par teinte et par épaisseur.

 

La dépigmentation

La dépigmentationPourtant, même ces magnifiques cheveux d’une qualité exemplaire s’abîmeraient si on utilisait une méthode de décoloration conventionnelle pour obtenir toutes les teintes nécessaires aux extensions de cheveux.

Les salons de coiffure ou les traitements colorants à domicile utilisent des décolorants pour décomposer les molécules de pigment (félamélamine) et éclaircir le cheveu.

Ces produits chimiques – peroxyde ou dérivés d’ammonium – endommagent fortement la structure du cheveu : plus le cheveu est décoloré, plus sa structure est endommagée et plus le cheveu devient extensible.

Cela peut paraître incroyable, mais il existe une méthode qui permet de DEPIGMENTER le cheveu sans attaquer sa structure et endommager la cuticule. Cette méthode demande toutefois beaucoup de temps et de travail.

En effet, les spécialistes de l’industrie de la laine et du cachemire utilisent un procédé sophistiqué qui, au lieu de décolorer les pigments des fibres de laine, les élimine. C’est ainsi qu’ils obtiennent de merveilleux pulls en cachemire blanc, résistants et de qualité.

Une technique révolutionnaire d’élimination des pigments

Avant la création de Great Lengths, David Gold travaillait déjà dans cette branche très spécialisée de l’industrie textile où il s’attacha à perfectionner le procédé scientifique de décoloration de la laine.

Ce secret, soigneusement gardé, consiste en un procédé osmotique qui est le résultat d’une adaptation des travaux de recherche de David Gold sur les cheveux dont la structure est similaire à celle de la laine. Les pigments colorés sont ainsi peu à peu éliminés du cheveu au moyen d’une méthode douce, procédé assez long qui peut durer jusqu’à quinze jours.

La solidité de la teinture est un des grands avantages supplémentaires apportés par cette méthode. Comparables aux couleurs de grand teint obtenues dans l’industrie du cachemire, les nouvelles molécules de couleur injectées dans les fibres préalablement décolorées, trouvent suffisamment de place et n’ont pas à s’entasser là où la place est déjà occupée par des fragments de molécules décolorées décomposées.

Auparavant, cette méthode n’avait pas encore été utilisée pour le traitement du cheveu.

Great Lengths l’a fait ! Ainsi, en combinaison avec les caractéristiques extraordinaires des cheveux hindous, ce procédé garantit des cheveux d’une qualité inégalée !

Source : Great Lengths

 

HAUT